L'activité opérationnelle - SDIS79

L’activité opérationnelle

Les Sapeurs-pompiers sont bien entendu mobilisés pour agir. Ainsi au quotidien, les équipes opérationnelles se tiennent prêtes pour exercer leurs missions de secours.


Cependant, anticiper les problématiques, contrôler et conseiller en matière de prévention restent les premières actions à mener auprès des tous (maires, chefs d’entreprise, citoyens). Aussi, le SDIS des Deux-Sèvres mène les actions de prévention et de prévision des risques en collaboration avec d’autres services de l’Etat, afin de garantir la sécurité des personnes. Cette mission, souvent méconnue du public, fait pourtant partie des missions principales et obligatoires pour un SDIS.


Malgré cette action préventive, lorsqu’un incendie se déclare, mieux en connaître les raisons et cerner son mode de fonctionnement permet également de prévenir des risques ultérieurs en la matière. C’est pour cela que le SDIS79 dispose d’une équipe de sapeurs-pompiers professionnels spécialisés dans la recherches des causes et circonstance des incendies.

Anticiper les risques, se préparer

Prévention des Établissements Recevant du Public – ERP

La prévention est une activité importante du SDIS et concerne la prévention contre les risques incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP).

Son rôle : éviter l’éclosion d’un sinistre, limiter sa propagation, faciliter l’évacuation du public et l’intervention des secours.

 

A ce titre le SDIS est membre des différentes commissions de sécurité.

La Commission départementale de sécurité et d’accessibilité est articulée en plusieurs sous-commissions.

Parmi celles-ci, la Sous Commission de Sécurité contre les Risques Incendie, présidée par le Préfet ou son représentant, se réunit une fois par semaine pour examiner tous les dossiers de permis de construire ou d’autorisation de travaux transmis par la DDT ou les communes et relatifs aux Etablissements Recevant du Public.

Sur le terrain, cette sous-commission réalise des visites (d’ouverture ou périodiques) pour tous les établissements de 1èrecatégorie, c’est-à-dire, susceptibles d’accueillir plus de 1500 personnes.

 

Sur le même modèle, les commissions communales sont présidées par le Maire de la commune.

Prendre les mesures pour
éviter les sinistres
Prévention

La prévision : se préparer et s’organiser pour intervenir 

Au carrefour de la prévention et de l’intervention, la prévision consiste à la préparation de la réponse opérationnelle des sapeurs-pompiers. Elle regroupe l’ensemble des mesures propres à déceler un sinistre dès son origine et à permettre la mise en place logique, coordonnée et rapide des moyens et méthodes d’interventions destinés à y faire face.

 

L’objectif est donc d’étudier les mesure nécessaires pour prévoir un sinistre, de faciliter la prise de décision et de permettre l’organisation rapide d’un dispositif opérationnel adapté à chaque situation, en protégeant les personnes, les biens et l’environnement.

 

La prévision vise à mieux appréhender les risques et à apporter un maximum d’informations aux sapeurs-pompiers appelés à intervenir sur un sinistre.

Intervenir, les sapeurs-pompiers au cœur de l’action

Le CTA CODIS

La gestion des secours est réalisée par le CTA CODIS : Centre de Traitement de l’Alerte et le Centre Opérationnel Départemental d’Incendie et de Secours. C’est de ce point stratégique que débute le déploiement des moyens sur le terrain et que s’exerce la coordination des secours. 

 

 

Le CTA

Lorsque vous composez le 18 ou le 112, ce sont les opérateurs du CTA qui vous répondent, et ce, 24h/24 – 7j/7 et tous les jours de l’année.

Le CTA est chargé de :

  • assurer la réception des appels de secours,
  • transmettre de l’alerte aux personnels des Centres de Secours pour toute intervention relevant des missions du SDIS,
  • alerter les autres partenaires et services publics susceptibles d’être concernés par les appels reçus, notamment le centre de réception et de régulation des appels du SAMU (CRRA – gestion des appels du 15) pour les interventions relevant de l’aide médicale urgente.

Le Centre Opérationnel Département d’Incendie et de Secours (CODIS)

Le CODIS est l’organe de coordination de l’activité opérationnelle des services d’incendie et de secours du département. Il est dirigé par un officier de sapeur-pompier.

L’officier CODIS est immédiatement informé de toutes les opérations mentionnées dans un tableau d’information des autorités et de la chaîne de commandement arrêtés par le Directeur départemental.

Placé sous l’autorité du directeur départemental des services d’incendie et de secours, le CODIS est chargé, en cas d’incendie et autres accidents, sinistres et catastrophes, d’assurer les relations avec le Préfet, les autorités responsables de la zone de défense, les autorités départementales et municipales ainsi qu’avec les autres organismes publics ou privés qui participent aux opérations de secours. 

Les interventions

 

Les interventions courantes

  • Les secours d’urgence à la personne :

Interventions liées aux malaises, aux accidents domestiques, aux détresses vitales

  • Les accidents de la voie publique :

Interventions pour les accidents de véhicules routiers, de toutes natures

  • Les incendies :

Interventions liées aux feux urbains, ruraux, d’habitations, d’entreprises, de véhicules, de végétation…

  • Les opérations diverses :

Interventions liées à l’environnement (pollution de cours d’eau par exemple), concernant les animaux (capture, sauvetage…) et aux autres interventions comme le tronçonnage, le bâchage de toitures, les inondations, …

Les équipes spécialisées

 

Le SDIS 79 dispose d’équipes spécialisées qui interviennent lors d’opérations sur des thématiques spécifiques nécessitant la mise en œuvre de techniques opérationnelles particulières :

  • L’équipe risques chimiques et biologiques

Intervenant pour faire face à un accident, événement, sinistre présentant un risque chimique ou biologique pour la population et l’environnement (intégrant la lutte contre les pollutions).

  • L’équipe risques radiologiques 

engagée sur les  opérations impliquant des matières radioactive.

  • L’équipe de Secours subaquatique 

chargée de réaliser des travaux subaquatiques d’urgence, notamment la recherche subaquatique, le dégagement d’une voie navigable et l’enlèvement d’obstacles immergés.

  • L’équipe de nageur de surface 

spécialisée dans les opérations permettant de porter secours à des victimes en situation de détresse à la surface de l’eau.

  • L’équipe de sauvetage déblaiement évacuation 

chargée de la reconnaissance, du sauvetage et de la sécurisation d’un site dans les milieux effondrés ou menaçant ruine.

  • L’équipe du groupe de reconnaissance et d’intervention en milieux périlleux,

intervient en hauteur ou au contraire en profondeur.

  • L’équipe animalière 

lorsque l’intervention concerne un animal (capture délicate, animaux exotiques, mise en sécurisation,…)

  • L’équipe de lutte contre les feux de forêt

pour lutter contre les feux en milieu naturel de toute nature

Mieux connaitre les causes et circonstances d’un incendie

 

Recherche des Causes et Circonstances des Incendies

Mieux connaître les raisons d’un incendie, cerner son mode de fonctionnement, permet également de prévenir des risques ultérieurs en la matière.

C’est pour cela que le SDIS79  dispose d’une équipe de sapeurs-pompiers professionnels spécialisés dans la recherches des causes et circonstance des incendies. Ces agents sont également réquisitionnés par l’autorité judiciaire afin de contribuer aux enquêtes tout en restant dans le champ de compétences mais contribuant à l’analyse de la justice.

Cette activité existe déjà depuis une trentaine d’années dans de nombreux pays comme par exemple la Grande-Bretagne, la Suisse ou le Canada. L’objectif poursuivi varie selon les pays, que ce soit l’enquête judiciaire, l’évolution de la réglementation ou tout simplement pour permettre aux sinistrés de comprendre ce qui a bien pu se passer.

 

Au SDIS 79 les objectifs affichés sont les suivants :

  • Améliorer la prévention des incendies dans tous les types de bâtiments.
  • Contribuer au développement d’une base de données et de statistiques pour l’amélioration des mesures de prévention incendie dans les bâtiments.
  • Améliorer la sécurité des intervenants, améliorer les techniques opérationnelles par le retour d’expérience.
  • Contribuer à la politique de retour d’expérience.
  • Réduire ou éliminer la possibilité d’incendies similaires.
  • Concevoir des mesures préventives et des programmes d’éducation du public.
  • Contribuer à la défense des intérêts du service
  • Déférer aux diverses réquisitions dans le cadre d’enquêtes judiciaires.

 

En mars 2011, une circulaire du ministère de l’intérieur est venue cadrer cette activité et en préciser les obligations de formation.

Le travail de l’investigateur consiste entre autre dans l’interprétation des traces laissées par un incendie. Il doit pouvoir ainsi déterminer l’origine du feu, le lieu physique d’éclosion du feu puis en déterminer la cause c’est-à-dire les circonstances qui ont permis cette éclosion.

X