Les moyens - SDIS79

Les moyens

Le SDIS 79 est structuré pour répondre aux besoins de la population et faire face à leur évolution mais également afin de répondre aux risques présents sur notre territoire départemental.

 

C’est tout l’enjeu des différents plans et schémas directeurs mis en place (plan de formation, plan d’équipement, plan du volontariat, plan bâtiments, plan informatique et transmissions) qui par leur construction permettent d’envisager l’avenir du SDIS 79. Fruits d’une analyse fine et précise des besoins et moyens, ces derniers permettent définir les orientations de l’établissement, en prenant en compte un ensemble d’éléments parmi lesquels, bien entendu et en tout premier lieu, les personnels, l’organisation territoriale et l’aspect financier et technique.

Les personnels

 

Pour remplir ses missions, le SDIS 79 dispose des compétences de :

 

 

  • 227 Sapeurs-Pompiers Professionnels (SPP),
  • 1579 Sapeurs-Pompiers Volontaires (SPV), dont 77 au service de santé et secours médical,
  • 58 Personnels Administratifs, Techniques et Spécialisés (PATS)

 

 

répartis à la direction départementale (à Chauray) et dans les 47 unités opérationnelles (centre d’incendie et de secours) du département.

Les sapeurs-pompiers professionnels

Les 227 personnels professionnels (dont 3 officiers SSSM), se répartissent de la manière suivante (au 1er janvier 2019) :

 

 

  • Groupements territoriaux : 175 SPP (dont 149 postés)
    Etat major : 49 SPP (dont 19 postés au CTA CODIS)  et 3 SPP du SSSM

 

 

L’ensemble des personnels professionnels participent à l’activité opérationnelle du SDIS 79, tout en étant basé à l’état-major, principalement dans la chaîne de commandement opérationnel, les équipes spécialisées, la réception des appels ou son renforcement …

Les sapeurs-pompiers volontaires

Au 1er janvier 2019, l’effectif de Sapeurs-Pompiers volontaires est de 1579 agents. (Service de santé et double engagement des SP Professionnels compris).

 

 

Depuis 2018 le développement du volontariat est apprécié de façon plus transversale. Le service dédié au sein de la DDSIS est désormais appuyé par 2 référents territoriaux (SP Volontaires) et de 2 officiers professionnels affectés aux groupements Nord et Sud.

Le schéma directeur développement du volontariat, co construit avec les parties prenantes en 2018, entre en vigueur au 1er janvier 2019 et devrait porter ses fruits dans les années à venir.

 

 

Par ailleurs le SDIS et l’ADJSP ont refondé leurs relations en décembre 2018. La nouvelle convention qui les lie constitue un contrat d’objectif visant à pérenniser et à renforcer la place des 25 divisions de JSP, totalisant près de 300 jeunes qui constituent environ 50 % du recrutement annuel des SP volontaires. Ces jeunes incorporent les Centres d’Incendie et de Secours avec une formation complète leur permettant de participer rapidement aux opérations de secours, dès leurs 17 ans révolus.

Les membres du Service de Santé et de Secours Médical (S.S.S.M)

Le SSSM assure plusieurs missions :

 

 

  • le suivi médical des sapeurs-pompiers et la médecine préventive individuelle et collective
  • le Soutien Sanitaire Opérationnel (SSO) pour les personnels intervenants sur les opérations de secours à risques, ou sur demande de la chaîne de commandement
  • le Secours d’Urgence Aux Personnes (SUAP) dans le cadre de l’Aide Médicale Urgente (AMU) (CGCT art L1424-2) renforcé par l’application de Protocoles Infirmiers de Soins d’Urgence (PISU) refondés et validés par les instances ordinales en 2012, conformes aux recommandations nationales
  • conseils en matière d’hygiène et sécurité, prévention sur opérations avec présence de matières à risques
  • opérations impliquant des animaux ou la chaîne alimentaire
  • surveillance et fourniture des matériels médico-secouristes

Pour remplir ces missions il s’appuie sur un effectif de 80 personnels (77 SPV et 3 SPP), médecins, infirmiers, pharmaciens, vétérinaires, et experts psychologues.

 

 

Une astreinte départementale est assurée 24h/24, permettant :

 

 

  • tout conseil ou alerte sanitaire de la Chaîne de Commandement Opérationnel,
  • d’intervenir en tout point du département avec les ressources nécessaires, en renfort, soutien, ou mission spécifique,
  • la coordination des personnels SSSM engagés, notamment en SSO
  • d’animer une Cellule Santé (CODIS ou PCM – PCO – COD) en situation de crise ou d’opérations à risques particuliers

 

Le SSSM peut mobiliser en temps réel, ou rapidement programmée, une Cellule de Soutien Psychologique au profit des personnels dans le cadre de leur activité opérationnelle.

Les officiers de l’astreinte départementale SSSM sont tous diplômés de médecine de catastrophe, et ses médecins de plus formés « DSM » participent à la garde départementale  « directeur des secours médicaux » conjointement avec les médecins désignés du SAMU 79.

Il y a lieu de noter à ce stade une forte diminution du nombre de médecin de S.P en partie lié à la désertification médicale des zones rurales.

Les Personnels Administratifs, Techniques et Spécialisés (P.A.T.S)

Les personnels administratifs, techniques et spécialisés représentent, au 1er janvier 2019, un effectif de 58 agents comprenant : 40 cat.C, 13 cat.B, 5 Cat.A .

A cela, il faut ajouter 1 emploi aidé (CUI-CAE)

Le budget

 

Si l’action des sapeurs-pompiers pour porter secours à la population ou pour préserver les biens et l’environnement est gratuite, elle présente néanmoins un coût nécessaire pour couvrir les dépenses liées au personnel, aux matériels, équipements et bâtiments).

 

 

 

Etablissement public, il est financé principalement par les collectivités locales au travers la contribution du conseil départemental (58%) et celles des communes (24%) et EPCI (11%).

Les moyens matériels

 

L’acquisition de matériel est un élément indispensable à la bonne organisation des moyens de secours en Deux-Sèvres. Le SDIS 79 dispose aujourd’hui de 317 véhicules répartis en 207 véhicules légers (VL), 94 poids lourds (PL) et 16 autres modelés (embarcation par exemple) permettant aux sapeurs-pompiers d’assurer leurs missions de secours avec des moyens adaptés.

 

 

Répartis sur le territoire en fonction des missions à exercer, des risques présents et des besoins opérationnels, ils se composent notamment :

 

 

  • D’ambulances ou véhicules de secours et d’assistance aux victimes (VSAV) pour assurer le secours à personne.
  • D’engins secours routiers parmi lesquels des fourgons pompe tonne léger secours routier pour faire face aux accidents de la voie publique.
  • des fourgons incendie, des échelles et un camion-citerne feux de forêt pour lutter contre les incendies de toutes natures.
  • ainsi que d’engins spéciaux.

Les centres de secours

 

En Deux-Sèvres, 47 centres d’incendie et de secours sont implantés sur le territoire. Leur localisation est le fruit d’une recherche d’efficience de nos moyens opérationnels.

L’objectif : disposer d’un maillage territorial  permettant à tous les citoyens de bénéficier des services de secours quel que soit leur situation géographique.

 

 

Ainsi, en Deux-Sèvres, 47 centres d’incendie et de secours :

  • 1 centre de secours principal (CSP)à Niort
  • 5 centres de secours (CS), à Melle, Saint-Maixent l’Ecole, Parthenay, Bressuire et Thouars
  • 41 centres de première intervention (CPI)répartis sur l’ensemble du territoire.

Chaque centre est rattaché, en fonction de sa situation géographique, à l’un des 2 groupements territoriaux du département. Ces derniers représentent les échelons déconcentrés de la direction départementale des services d’incendie et de secours.

 

 

Un service dédié est chargé de gérer et d’entretenir le patrimoine bâtimentaire du SDIS 79 à la fois sur le plan technique et sur le plan financier.

 

Les CIS
du
SDIS 79
X