Le coup de chaleur - SDIS79

Le coup de chaleur

L’exposition à la chaleur peut être à l’origine d’effets sur la santé qui peuvent être grave, tel que les crampes, la déshydratation ou l’épuisement. Le risque le plus grave est le coup de chaleur qui peut conduire au décès. En effet les mécanismes physiologiques tendent à maintenir la température corporelle de l’être humain relativement constante et proche de 37° C quel que soit son environnement thermique. Ces mécanismes de régulation peuvent être débordés lors d’exposition à des fortes chaleurs/ambiances chaudes, notamment en période caniculaire.

 

Afin de se protéger de la chaleur, l’être humain modifie son comportement: éviter la chaleur, choisir des vêtements légers, adapter l’alimentation et la boisson. Par ailleurs, l’organisme dispose de mécanisme physiologiques (dit de thermorégulation) qui permettent d’évacuer la chaleur: transpiration/ sudation, augmentation du débit sanguin au niveau de la peau.

Les signes d'alerte d'un coup de chaleur

Symptômes:

  • Hyperthermie: température interne supérieur à 39°C.
  • Pouls et respiration rapide.
  • Maux de tête.
  • Nausées, vomissement.
  • Peau sèche, rouge et chaude.
  • Absence de transpiration.
  • Confusion, comportement étranger, délire, voire convulsions.
  • Perte de connaissance éventuelle.

 

 

Les premiers gestes des secours

Fatigue, maux de tête, soif intense, crampes, vertiges, peau sèche, somnolence, confusion, température corporelle supérieur à 39°C. Il s’agit d’une urgence vitale, vous devez impérativement:

  • Alerter ou faire alerter les secours.

 

Si la victime ne présente pas de troubles de la conscience:

  • L’amener l’ombre et/ou dans un endroit frais et bien aéré.
  • Lui enlever les vêtements.
  • La rafraichir en faisant couler de l’eau sur le corps.
  • Lui donner à boire de l’eau.

 

Si la victime perd connaissance:

  • La mettre en position latéral de sécurité et la surveiller en attendant l’arrivée des secours.