Le monoxyde de carbone - SDIS79

Le monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone : un risque majeur d'intoxication

Le monoxyde de carbone demeure encore une cause d’hospitalisation importante mais également de mortalité, puisse qu’il provoque une cinquantaine de décès par an.

 

Souvent sous-estimé et méconnu, ce risque est généralement lié, au même titre que le risque d’incendie domestique, à un mauvais entretien des installations ou à des négligences.

Qu'est ce que le monoxyde de carbone ?

C’est la nature même de ce gaz qui en fait sa dangerosité.

 

Il est indétectable car invisible, inodore mais pourtant asphyxiant, et se diffuse très vite dans l’environnement.

 

C’est un gaz qui se forme lors de la combustion incomplète d’un combustible.

Tous les combustibles peuvent en produire : bois, charbon, pétrole, kérosène, mazout, essence, gaz butane, propane, et gaz naturel (méthane).

Quels sont les signes d'une intoxication au monoxyde de carbone ?

Insidieuse, l’intoxication au monoxyde de carbone se manifeste par de nombreux signes. Il faut être vigilent car ils peuvent parfois être mal perçus ou peuvent facilement être attribués à d’autres causes.

 

Les signes les plus courants sont :

  • maux de tête,
  • nausées
  • confusion mentale,
  • fatigue,
  • malaises
  • paralysies musculaires,…

 

Même conscientes, les victimes sont incapables de fuir dans la plupart des cas, n’étant plus capables de réagir correctement.

Dans les cas les plus graves, le monoxyde de carbone peut entraîner le coma, voire le décès.

 

Sans l’aide des secours elles peuvent mourir dans un délai très bref.

Que faire en cas d'intoxication au monoxyde de carbone ou de soupçon d'intoxication ?

Les bons réflexes en cas d’intoxication :

  • Aérer immédiatement les locaux en ouvrant les fenêtres et les portes
  • Arrêter si possible les appareils à combustion
  • Évacuer le plus rapidement possible les locaux
  • Appeler les secours en composant le 112 ou le 18 (sapeurs-pompiers)
  • Ne pas réintégrer les locaux sans l’accord d’un professionnel qualifié ou des sapeurs-pompiers
Quelles précautions prendre pour éviter les risques d'intoxication au monoxyde de carbone ?

Le seul moyen de prévenir ce risque est d’adopter un certain nombre de réflexes :

 

  • veiller à bien ventiler son logement au moins 10 minutes par jour, notamment pendant la période de chauffage
  • ne jamais boucher les grilles d’évacuation ou d’aération
  • avant la période de froid, faire vérifier et entretenir ses installations de chauffage et ses installations de production d’eau chaude (chaudière, conduit de cheminée,…) par un professionnel qualifié
  • utiliser les appareils de chauffage conformément aux préconisations des fabricants
  • limiter l’utilisation des appareils mobiles de chauffage d’appoint, réservés à un usage bref et par intermittence
  • en cas de recours à des groupes électrogènes, ne jamais les placer à l’intérieur des logements ou des bâtiments (même pas dans la cave ou dans le garage)

Il existe sur le marché des détecteurs de monoxyde de carbone. Cependant, ces détecteurs ne suffisent pas pour éviter les intoxications.

 

La prévention des intoxications passe donc prioritairement par la mise en pratique de précautions.