Ugo LEMEE, SPV à Sauzé-Vaussais – l’interview

26 / 09 / 2022

Agé de 17 ans, Ugo LEMEE est un jeune engagé sur sa commune de Sauzé-Vaussais, sapeur-pompier volontaire et maire junior de la commune, il partage avec nous son expérience.

 

Dites-nous-en un peu plus sur vous ?

Originaire des Pyrénées-Orientales, j’ai emménagé à Sauzé-Vaussais en 2017 pour le travail de mes parents.

Je suis aujourd’hui en terminal au Lycée Dolmen à Poitiers (86), section Métier de la Sécurité.

Mes passions sont l’environnement et sa protection, ainsi que le sport.

C’est aussi le domaine des pompiers qui me passionne. Après 4 ans de JSP, je suis devenu sapeur-pompier volontaire sur la commune. Cela fait 4 mois que j’ai réalisé mon rêve d’être SPV après avoir réussi mon brevet de JSP.

 

Comment vous est venu l’idée de devenir sapeur-pompier volontaire ?

Depuis petit, je souhaitais devenir gendarme ou pompier.

En classe de 5ème, dans les Pyrénées-Orientales, j’ai commencé à murir l’idée de devenir JSP.

C’est un prospectus dans la Mairie de Sauzé-Vaussais qui m’a donné le déclic !

Devenir sapeur-pompier volontaire m’a aussi permis de tisser des liens avec d’autres jeunes de la commune, mais pas que, cela m’a aussi permis de m’intégrer sur la commune dans laquelle je venais d’emménager.

Etre JSP m’a aidé dans mon entrée au lycée Dolmen, dans la section Métier de la Sécurité. Cette particularité m’a rapporté des points pour intégrer la filière.

 

Ces années de JSP, c’était comment ?

Une belle expérience de vie, j’en garde de très bons souvenirs.

Ce sont beaucoup de compétence que j’ai acquise durant ces années. C’était aussi des moments de rigolade.

Je garde en mémoire la remise de ma médaille de l’ADJSP au RTD, à Celles-sur-Belle en 2019, pour être intervenu sur un accident devant mon collège en réalisant les gestes de premiers secours.

 

 

Aujourd’hui, sapeur-pompier volontaire, comment vois-tu l’avenir ?

J’ai eu tout récemment mes 17 ans, et peux donc maintenant intervenir sur les opérations.

En attendant de pouvoir être opérationnel, j’animais la section JSP, je faisais le ménage à la caserne et assurais les manœuvres.

Jusqu’à il y a peu, j’étais à la caserne à peu près tous les soirs pour me préparer au concours professionnel. Je m’entraînais ainsi régulièrement pour mettre toutes les chances de mon côté.

J’ai passé le concours 18 novembre dernier à Bordeaux.

Si j’obtiens le concours, j’aimerais idéalement, dans l’avenir, une affection dans le Var.

J’ai découvert le Var cet été Durant en m’engageant au sein du Comité communal des feux de Forêt de la ville de Carqueiranne. J’ai pu grâce à cet engagement apprendre plus en détail ce que sont les feux de forêts et la topographie. J’ai pu intervenir sur divers débuts de feux et signaler des départs de feux depuis les vigies. Une expérience exceptionnelle pour moi !

 

 

Sapeur-pompier, mais pas que, Maire junior, statut « étonnant », quelles sont vos missions ?

J’ai été élu il y a 2 ans comme Maire Junior de la commune de Sauzé-Vaussais. Je gère 11 jeunes élus, de 10 à 16 ans, par la présidence du conseil municipal des jeunes. L’ensemble de notre conseil des jeunes a été élu par classe sur la commune, et pour le niveau lycéen, les jeunes étaient invités à venir voter à la Mairie.

Régulièrement, je suis convié au Conseil Municipal pour présenter nos projets pour la jeunesse. Notre prochaine action : la construction d’un city stade pour lequel nous avons constitué un projet.

Je représente la commune sur diverses manifestations avec aussi des discours lors de cérémonie.

Mon implication déjà importante sur la commune a été relevée par le conseil Municipal de Sauzé-Vaussais qui m’a m’incité à me présenter sur le poste de Maire Junior.

 

Votre passion pour la protection de l’environnement vous a aussi mené sur la voie d’un autre engagement, quel est-il ?

J’ai créé une association « Les juniors écolos ».

Son objectif : Lutter contre la pollution et le gaspillage alimentaire.

Nos actions : Nous participons à l’évènement « Nettoyons la nature ». Nous achetons diverses structures de tri sur la commune et des distributeurs de sac. On organise aussi des animations et des actions de sensibilisation auprès des jeunes de la commune de Sauzé-Vaussais.

 

Importante implication sur la commune, les plannings ne sont pas trop chargés ?

Quand on aime ce que l’on fait, on y arrive.

Un conseil municipal des jeunes, c’est environ 1 journée de travail : Préparation du conseil, l’ordre du jour et préparation du procès-verbal. Pour l’association, on réalise des actions ponctuelles.

Après je me garde un cap, la scolarité avant tout !

Les autres actualités générales